Sidor som bilder
PDF
ePub

Parmi les traités de ce genre dont la France s'honore et qui se sont naturalisés dans l'étranger, il en est plusieurs où le négociateur peut puiser des maximes de conduite pour l'exercice de ses fonctions; mais nous n'en connaissons aucun qui présente des principes généraux sur l'art des compositions en matière politique, ou qui indique les règles à suivre touchant leur forme, leur style et le cérémonial reçu. Ce serait plus inutilement encore que l'on voudrait y chercher un choix de pièces propres à servir de modèles au négociateur.

Les mémoires et lettres des négociateurs célèbres, tels que ceux de TORCY, de JANNIN, de d'Ossat,' d’ESTRADES etc. dont on ne saurait trop d'ailleurs recommander la lecture, ne contiennent à

proprement parler, que la correspondance de ces

en

ministres avec leurs cours, ou avec les agens des puissances avec lesquelles ils ont eu à traiter, sorte que

l'on

у

chercherait en vain des pièces diplomatiques d'un autre genre.

C'est dans les recueils volumineux d'actes pu

blics, publiés à la suite des grandes négociations ou des congrès, ou bien dans les mémoires historiques du tems, et dans une multitude d'ouvrages périodiques, de brochures et de journaux, que se trouvent enfouies ces compositions politiques, propres à servir de modèles au diplomate dans l'exercice varié de ses fonctions; encore y sont – elles souvent dispersées d'après l'ordre des événemens qui y ont donné lieu, ou suivant qu'elles ont été jugées analogues au but de l'ouvrage dont elles font partie.

Cette absence de guide, disons mieux, d'un recueil choisi de pièces officielles à consulter et de modèles à suivre, est sans contredit d'un grand inconvénient

pour ceux qui débutent dans la carrière; il l'est même pour l'homme déjà en place, qui par le nombre de ses occupations se voit privé du tems nécessaire pour faire de longues recherches ou pour parcourir, afin d'en tirer au besoin les notions qui lui manquent, une masse d’écrits toujours couteux et souvent fastidieux.

En publiant aujourd'hui ce MANUEL à l'usage · des personnes qui se destinent à la carrière diplomatique, nous avons eu principalement en vue:

1o de donner une espèce de résumé des principes

du droit des gens reconnus aujourd'hui par toutes les puissances européennes, touchant les droits, les prérogatives et les immunités dont jouissent dans toutes les cours, les agens diplomatiques, en consultant les meilleurs ouvrages connus, des auteurs qui

ont écrit sur ces matières,

20 de donner des notions générales sur les de

voirs et les fonctions du diplomate chargé d'une négociation proprement dite ou bien, envoyé et accrédité à une cour en mission

permanente;

3° d'exposer les principes généraux touchant la

forme, le style et le cérémonial à observer dans les différens genres de compositions politiques.

Il nous a de même paru de quelque utilité pour l'instruction des personnes qui sont susceptibles d'être employées dans une chancellerie d'état, ou même d'être placées près de la personne du prince, d'ajouter quelques observations relatives à la correspondance des souverains entre eux.

Destinées surtout à servir de modèles aux jeunes diplomates qui doivent un jour être chargés des intérêts politiques de leur patrie, les PIÈCES DIPLO

MATIQUES que nous avons placées à cet effet à la

suite de ce MANUEL, ont reclamé dans le choix que nous en avons fait, une attention particulière. De nombreux et volumineux recueils ont été compilés pour fournir un petit nombre de pages, qui puissent

offrir à la fois des documents utiles et les actes les

plus remarquables, par l'importance du sujet et l'élégante correction du style.

Enfin pour faciliter aux personnes qui se destinent à la carrière des affaires publiques, l'étude compliquée de la politique et de la diplomatie, nous ayons cru bien faire en ajoutant à la fin de ce traité,

un CATALOGUE CHOISI des meilleurs ouvrages pu

bliés jusqu'à présent sur ces matières.

Puissions nous avoir atteint, même en partie, dans ce premier essai, le but d'utilité que nous nous étions proposé et obtenir quelque encouragement des hommes d'État dont les talens contribuent à

illustrer les annales diplomatiques !

« FöregåendeFortsätt »