Sidor som bilder
PDF
ePub

R

Rapports Numériques Des Intervalles; discussion de ceux qu'on assigne à la quinte et à l'octave, p. i33, note. — Quel' est le rapport du demi-ton mineur au demi-ton majeur? p. 80, note. — Qu'on n'avait pas assigné ce rapport jusqu'icij ibid. — Rapports qui en font la suite entre les longueurs des cordes qui sonnent tous les intervalles des sons, p. 160 , note. — Combien ces nouveaux rapports approchent de ceux qu'on a coutume de supposer, ibid. — Que ceux-ci sont contradictoires, p. 1 33 , note.

Relatifs : modes relatifsj bases relatives, ce que c'est, p. 108. — Comparaison des gammes relatives en un ton quelconque, p. III.

S

Son : qu'il n'y a pas de sons fixes dans la nature, p. 27 et suiv.

Sonomètre : c'est la même chosè que monocorde.

Signes : les idées précèdent les signes graphiques dans l'esprit, p. 3a, i85. — La musique existe hors de ces signes , p. 35. — Les idées sont portées à l'esprit par des signes oraux, non par des signes graphiques, voy. Parler. — Raison de ne pas épargner les dimensions des signes, p. 55. —Les signes du dièse et du bémol devraient faire corps avec la note, p. ^3. — Signes d'intonation : l'élève en emploie de quatre espèces, et pourquoi? p. 192. — Signes de durée : peuvent se réduire a trois quand on voudra, p. 19&. —. ïi'élêrve découvre de lui-même la valeur ries signes usités, p. 319 et suiv. —Il s'en étonne, et se l'explique aisément , p. 221. — Dans une écriture régulière ces signes n'auraient pas de rapports fixes: la noire pourrait se diviser en trois croches comme en deux, p. 229. —Il en était «anciennement ainsi, p. 246 et suiv. Silences , voy. Syncopes.

Simultanée (enseignement) : la nouvelle méthode offre un enseignement simultanée qu'il sera aisé de rendre mutuel, p. 255. — Elle est même, par extraordinaire , doublement simultanée , p. 258.

Superposition : employée en musique comme en géométrie , p. 65. — La comparaison des intervalles , celle des accords et des phrases mélodiques, faites par une vraie superposition, p. 60 k 65.

Syncopes Et Silences: comment l'élève apprend « les exprimer , p. 186 et suiv. —Leur insertion parmi les coupes du temps, p. 225 et suiv. — Syncopes continues , p. 227 , note. —Pourquoi les syncopes et les silences à l'entrée des temps font un effet peu naturel, p. 233.

T

Tempérament : ce que c'est, p. 137. —Effortsînutiles et faux calculs auxquels il a donné lieu, p. 133 et suiv., et note. —Métaphysique singulière qu'on a employée pour le combattre, p. i36. —Vrai point de vue de cette fameuse question, p. i38. — Licences qu'il semble autoriser dans la modulation ,p. 139 k 143, et dans l'écriture , pag. i4g et suiv. — Tendances diverses qu'il fait acquérir aux mêmes sons d'un instrument, p. i45 et suiv.

Temps : comment l'élève apprend a diviser le temps, ou l'unité de durée, par moitiés , tiers , quarts, sixièmes, huitièmes, etc. , p. i85 b. 189. — La succession de trois-tiers et de deux moitiés est des plus difficiles: la méthode enseigne à la pratiquer , p. 189. — Elle enseigne aussi à mettre ces deux coupes en concours, p. 235. — Tableaux analytiques de toutes les coupes du temps, p. 204 et suiv. — Calculs faits du nombre de ces coupes , ibid. — L'étude de toutes ces coupes ramenée aux trente-six premières, p. 210 et 216. — Autre génération de ces coupes, p. 111 et suiv.—• Temps forts et faibles , p. 190 et suiv.

Ton ( 2.de Majeure ) : y a-t-il des tons inégaux dan» la gamme? p. 79, note. — Ce qui a donné lieu à cette erreur, p. 133, note.

Ton : les changemens de tons naissent tous de la mobilité de l'ut : il n'y a qu'un seul ton qui sert de modèle à tous les tons possibles , p. 66. — Génération des tons et des modes , p. 93 et suiv. — Ton absolu n'est pas dans la nature, p. 27, 121. — Moyen approximatif de le reconnaître, p. 121. — Manière nouvelle de prendre le ton convenable à la voix du chanteur, ou à l'étendue et aux limites d'un instrument, p. 12* et suiv. — L'impression prolongée d'un accord détermine un changement de ton, p. 5o, 92.— Chanter à

divers tons ou a divers alphabets , p. g4, note Ne

pas confondre ces deux expressions , p. i23,note.— Rapprochement entre les tons par dièses , et ceux par bémols considérés dans leur génération, p. 101.—■ Succession des tons qui ont le plus d'affinité, p. 113 et suiv. — Phrases de divers tons extraites d'une même gamme, p. n5 et suiv. —Pourquoi l'on écrit la musique a divers tons sous divers alphabets, p. ii5.

Tonique : tendance tonique, propriété singulière des sons d'une même gamme, p. i45et suiv., 177.—Propriété tonique, voy. Propriété. — Causes secrètes qui la déterminent, rapportées à deux espèces, p. 176 et suiv.

Traits : traits inclinés pour désigner des dièses et bémols, p. 73. —Traits horizontaux pour désigner la durée, p. 204 et suiv. — Nombre de traits qu'exige chaque espèce de fraction du temps, p. 202 et 2o3, note. — Pourquoi la pluralité des traits est nécessaire dans l'expression des fractions du temps, p. 223. — Que la notation de J. J. était défectueuse par cet endroit, p. 224. — Légère modification apportée aux doubles et triples croches , p. 236 j note.

Transposition: est moins facile aux chiffres qu'aux portées, p. 240 et suiv. — Suppose une connaissance plus approfondie de la musique , p. \^\. — L'élève de la nouvelle méthode transpose de la manière la plus générale, c'est-a-dire, qu'il lit sous tel alphabet que ce soit une musique écrite dans un ton quelconque, p. 127 et suiv. — Entre toutes les transpositions qu'il pratique, quelle est celle qu'il doit remarquer, et pourquoi,

p. 125.

V

Voix : est l'instrument par excellence, p. 11 et suiv. — Faut-îl avoir une belle voix pour étudier la musique vocale, p. 12. — Ce n'est que par elle qu'on devient musicien dans toute la force du mot, p. i3 et suiv. v i65, 167.

Fin de la Table alphabétique.

ERRATA.

Page 73, ligne 16, ton, lisez ton.
Page 108, ligne 8, effacez ces mots: ni l'octave*
Page ,13 , ligne 17, ou, lisez du.
Page i3o, ligne 13» claviers, lisez clavier.
Page i3o. ligne i3, courons, lisez courant.
Page i3a, ligne 17 , tel quel, lisez tel qu'est*
Page 1491 ligne 6, réfléchir, lisez infléchir.
Page i53, ligne 18, lignes, lisez signes-
Page 162, ligne 4 > Par > lisez pour.
Page 178, ligne i5, de phrases en phrases, effacez l
Page 179, ligne dernière, contesté, lisez contestée.
Page 184 > ligne 23 , modulation, lisez modulations-.
Page aig , ligne 16, bon, ajoutez une virgule.
Page S27 , ligne 4, I- » |-1, lisez 1 •, t • •,
248 < ligne 3, qu'en soulevant, ajoutes dp.

[graphic]
« FöregåendeFortsätt »