Inventaire analytique des chartres et documents appartenant aux archives de la ville de Gand

Framsida
C. Annoot-Braeckman, 1867 - 720 sidor
 

Så tycker andra - Skriv en recension

Vi kunde inte hitta några recensioner.

Utvalda sidor

Andra upplagor - Visa alla

Vanliga ord och fraser

Populära avsnitt

Sida 714 - CES lettres patentes d'octroy sont entérinées selon leur forme et teneur par Les président et gens de la chambre des comptes de Sa majesté l'Impératrice et...
Sida 180 - Charolois , assisté de notables gens de la Flandre , qui connaissent le langage et l'état du pays. 2. Le Duc s'efforcera de faire prolonger, au moins de dix ā douze ans , la trčve conclue entre la France et l'Angleterre. 3. Les quatre membres examineront s'il est utile dans l'intéręt public de maintenir le cours de la nouvelle monnaie...
Sida 180 - ... plus revenir, Jean Sans-peur, qui confie le gouvernement du pays ā son fils Philippe, comte de Charolais, ordonne, entre autres, que les quatre membres de Flandre examineront s'il est utile, dans l'intéręt public, de maintenir le cours de la nouvelle monnaie qu'il se propose d'émettre, savoir, des deniers d'or de 70 au marc , ā 23 carats et demi de fin , dont la pičce aurait cours pour 40 gros; des demi-deniers d'or et des quarts ā l'avenant. 11 devait ętre frappé en męme temps des...
Sida 714 - Majesté l'impératrice et reine apostolique consentent et accordent en tant qu'en eux est, que le contenu au blanc de cette soit fourni et accompli tout ainsi et en la męme forme et maničre que Sa Majesté le veut et mande ętre fait par icellui blanc.
Sida 207 - Charles , duc d'Orléans et de Valois , comte de Blois et de Beaumont et seigneur de Coucy : Philippe, comte de Vertus, et Jean, comte...
Sida 104 - de Hainaut, de Hollande et de Zélande, seigneur Ģ de Frise, mon seigneur et pčre, et des nobles homĢ mes les pairs de Hainaut et les pairs de ValencienĢ nes, de garder toutes les lois de chevalerie, par Ģ l'imposition de mes mains sur les saints Evangiles.
Sida 170 - Turcs en 1896, ā l'âge d'environ 25 ans; sa ranįon fut de 200,000 ducats. Il épousa la fille aînée d'Albert de Bavičre, comte de Hainaut, de Hollande, de Zélande et seigneur de Frise. Le duc Jean fut trčs-aimé de ses sujets auxquels il accorda plusieurs privilčges durant les quinze années de son rčgne. On dit qu'il fut l'inventeur du signe symbolique des deux pierres ā feu produisant un jet d'étincelles, signe que plus tard son fils Philippe-le-Bon appliqua ā la chaîne...
Sida 91 - Philippe invite les échevins , cinquante hommes , et conseil de la commune de Gand , ā veiller ā ce que le produit des impôts levés...
Sida 164 - Douai , oų se trouvait le duc Jean. Il reįut joyeusement cette bravade , assembla son conseil, et le 13 août, répondit par un pareil défi conįu en ces termes : Ģ Jean, duc de Bourgogne, comte de Flandre , d'Artois et de Bourgogne , seigneur palatin de Salins et de Malines , ā toi , Charles , qui te dis duc d'Orléans, Philippe, qui te dis comte de Vertus, , Jean , qui te dis comte d'Angoulęme, qui nagučre nous avez écrit vos lettres de défiance : faisons savoir et voulons que chacun sache...
Sida 167 - ... chambellan , de se faire aider des gens du comte de Flandre, pour tirer des prisons du duc Aubert de Bavičre, Jean Pcrniels, Guillaume Le Scopele et Hanins Douwiele, dit Wielkun, flamands qui avaient causé du trouble en Flandre.

Bibliografisk information