La Question d'Orient et sa portée coloniale

Framsida
 

Så tycker andra - Skriv en recension

Vi kunde inte hitta några recensioner.

Utvalda sidor

Andra upplagor - Visa alla

Vanliga ord och fraser

Populära avsnitt

Sida 41 - Puissances, accomplir une série de révolutions contraires à l'esprit comme à la lettre de ces transactions, et qui les ont conduites d'abord à l'union, ensuite à l'appel d'un prince étranger. Ces faits se sont produits de l'aveu de la Porte avec l'acquiescement des Grandes Puissances, ou du moins sans que celles-ci aient jugé nécessaire de faire respecter leurs arrêts. Le représentant de la Russie a été le seul à élever la voix pour signaler aux Cabinets qu'ils se mettaient par cette...
Sida 42 - Paris et représentant, dans leur ensemble, la haute autorité collective sur laquelle reposait la paix de l'Orient. Cette infraction n'a pas été la seule. A plusieurs reprises et sous divers prétextes l'accès des détroits a été ouvert à des navires de guerre étrangers et celui de la mer Noire à des escadres entières, dont la présence était une atteinte au caractère de neutralité absolue attribué à ces eaux. A mesure que s'affaiblissaient ainsi les gages offerts par le Traité et...
Sida 41 - La mer Noire est neutralisée : ouverts à la marine marchande de toutes les nations, ses eaux et ses ports sont, formellement et à perpétuité, interdits au pavillon de guerre soit des Puissances riveraines, soit de toute autre Puissance, sauf les exceptions mentionnées aux articles 14 et 19 du présent Traité.
Sida 42 - ... enfreints dans plusieurs de leurs clauses essentielles et générales demeurent obligatoires dans celles qui touchent aux intérêts directs de son empire. Sa Majesté Impériale ne saurait admettre en fait que la sécurité de la Russie dépende d'une fiction qui n'a pas résisté à l'épreuve du temps, et soit mise en péril par son respect pour des engagements qui n'ont pas été observés dans leur intégrité. L'Empereur, se fiant...
Sida 32 - S'il survenait entre la Sublime Porte et l'une ou plusieurs des autres puissances signataires un dissentiment qui menaçât le maintien de leurs relations, la Sublime Porte et chacune de ces puissances, avant de recourir à l'emploi de la force, mettront les autres parties contractantes en mesure de prévenir cette extrémité par leur action médiatrice.
Sida 41 - Traité du 18/30 mars 1856 n'a d'ailleurs pas échappé aux «dérogations dont la plupart des transactions Européennes ont été «frappées et en présence desquelles il serait difficile d'affirmer que «le droit écrit, fondé sur le respect des traités comme base du «droit public et règle des rapports entre les Etats, ait conservé la «même sanction morale qu'il a pu avoir en d'autres temps.
Sida 41 - ... outre ,aux termes du Traité, l'entrée de la Mer Noire est formellement et à perpétuité interdite au pavillon de guerre, soit des Puissances riveraines, soit de toute autre Puissance, mais, en vertu de la Convention dite « des détroits », le passage par ces détroits n'est fermé aux pavillons de guerre qu'en temps de paix.
Sida 42 - Majesté l'Empereur a dû se poser la question de savoir: quels sont les droits et quels sont les devoirs qui découlent, pour la Russie, de ces modifications dans la situation générale et de ces dérogations à des engagements auxquels elle n'a pas cessé d'être scrupuleusement fidèle, bien qu'ils fussent conçus dans un esprit de défiance à son égard?
Sida 40 - Russie l'engagement d'une limitation de ses forces navales jusqu' à des dimensions minimes. ^] En retour, ce traité lui offrait le principe de la neutralisation de cette mer. ^] Dans la pensée des Puissances signataires, ce principe devait écarter toute possibilité de conflits, soit entre les riverains, soit entre eux et les Puissances maritimes.
Sida 41 - Le traité du 18-30 mars 1856 n'a d'ailleurs pas échappé aux dérogations dont la plupart des transactions européennes ont été frappées , et en présence desquelles il serait difficile d'affirmer que le droit écrit , fondé sur le respect des traités comme base du droit public et règle des rapports entre les États , ait conservé la même sanction morale qu'il a pu avoir en d'autres temps.

Bibliografisk information