Sidor som bilder
PDF
ePub

197' Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 13 mai 1862, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par les sieurs Delorme (Antoine-Prosper), entrepreneur, et Vincey (Hubert), à Paris, le premier, avenue de Saint-Cloud, n° 95, et le second, vieille route de Neuilly, no 49, pour procédé de désinfection des fosses d'aisances à domicile.

198° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 13 mai 1862, au secrétariat de la présecture du département de la Seine, par le sieur Durand (Eugène), à Paris, rue du Roi-de-Sicile, n° 22, pour un appareil propre à arrêter les chevaux emportés.

199° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 14 mai 1862, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Duval (Félix-Marc), fabricant, représenté par le sieur Guion, à Paris, boulevard Saint-Martin, n° 33, pour un système de fermeture des broches et autres objets de bijouterie.

200° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 13 mai 1862, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Fournier (Auguste-Marie-Eugène), tapissier, à Paris, rue de Sèze, no 5, pour garnitures de siéges.

201° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 12 mai 1862 , au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Hélie (Victor), taillandier, représenté par le sieur Ricordeau, à Paris, boulevard de Strasbourg, 11° 23, pour un procédé de fabrication d'instruments aratoires et de jardinage.

202° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 12 mai 1862 , au secrétariat de la présecture du département de la Seine, par le sieur Jouanne (Gustave-Elysée), à Paris, rue des Filles-du-Calvaire, n° 16, pour des appareils pour la fabrication du gaz et pour son application spéciale à l'éclairage des navires, ainsi qu'à l'éclairage et au chauffage des usines, manufactures, gares de chemins de fer, etc.

203° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 14 mai 1862, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Lefèbre (Louis - Joseph), représenté par le sieur Sautter, à Paris, boulevard Montmartre, n° 14, pour perfectionnements dans la disposition des pianos.

204° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 14 mai 1862 , au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Lesieur (Denis-Armand), représenté par le sicur Dreysous, à Paris, rue de Bondy, n° 32, pour l'application de la gomme du Sénégal ou autres matières gommeuses (transformées en écaille, puis ensuite en poudre) au saupoudrage des tissus légers quelconques pour en constituer des ornementations.

201° Le brevet d'invention dont la demande a été déposée, le 14 mai 1862, au secrélariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Lost (John-Thomas), représenté par le sieur Richard, à Paris, rue Saint-Sébastien, no 45, pour des perfectionnements apportés aux machines servant à doubler les ressorts de crinolines et autres (patente anglaise de quatorze ans, expirant le 25 mars 1876).

206° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le há mai 1862, au secrétariat de la préfeciure du département de la Seine', par les sieurs Maiguon de Roques (Etienne Dumas) et Jegou (Jean-Marie), à Paris, boulevard Montmartre, n° 8, pour un système d'application des chaux grasses, des chaux hydrauliques et des ciments.

207° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 14 mai 1862, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Marguerille (Louis-Joseph-Frédéric), chimiste, représenté par le sieur Guion, à Paris, boulevard Saint-Martin, n° 29, pour cémentation de la limaille, de la tournure et des déchels de fer.

208° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 13 mai 1862 , au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par la société Muller ct compagnie, négociants, représentés par le sieur Le Blanc, à Paris, rue SainteAppoline, no 2, pour des perfectionnements dans la fabrication des chapeaux et cas. quettes. . 209° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 14 mai 1862, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Mulot (Frédéric), représenté par le sieur Bonneville, à Paris, rue du Mont-Thabor, n° 28. pour un instrument dit polifil, destiné à remplacer les pierres et meules à aiguiser el les cuirs à rasoirs.

910° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, leia mai 1862, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le vicomte du Ponton d'Amécourt (Gustave-Louis-Marie) et le sieur Landur (Nicolas), élisant domi cile chez le premier, à Paris, rue d'Enfer, 1° 43, pour utilisation, comme force ma trice, de certaines réactions chimiques qui se produisent en vase clos.

211° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 13 mai 1863, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Régnier (Adolphe-Benjamin), représenté par le sieur Ricordeau, à Paris, boulevard de Strasbourg, no 23, pour un banc de jardin à dossier mobile.

212. Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 12 mai 1862, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Richardière (Eugène-Pierre), fabricant de produits céramiques, représenté par le sieur Ficordeau, à Paris, boulevard de Strasbourg , n° 23, pour un procédé de fabrication de bobines en matières céramiques ou autres.

213* Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée , le 18 mai 1862, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Rose (William), manufacturier, représenté par le sieur Richard, à Paris, rue Saint-Sébag. tien, n' 45, pour perfectionnements apportés à la fabrication des canons de fusil et des pièces d'artillerie.

ziá' Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 14 mai 1862, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Rougon Gls (Marius), représenté par le sieur Bonneville, à Paris , rue du Mont-Thabor, n° 24, pour la préparation, par la macération chimique, des bois destinés à la fabrication des allumettes chimiques.

215' Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 13 mai 1862 , au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Sax Adolpbe), fabricant d'instruments de musique, réprésenté par le sieur Brade, à Paris, rue Neuve-de-Ménilmontant, no 15, pour des dispositions de timbales", grosses caisses et tambours.

216° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 13 mai 1862, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par les sieurs Sinonnar (Eugène) et Petit (Édouard), à Paris, le premier, ruc Benard-Batignolles, 11' 29, et le second, rue de la Tour-d'Auvergne, no 10, pour une drague hydrau

lique.

217* Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 14 mai 1852, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par les sieurs Tailfer (Jean-Baptiste) et compagnie, constructeurs, représentés par le sieur Guion, à Paris, boulevard Saint-Martin, n° 29, pour machines à balayer."

218* Le brevet d'invention dont la demande a été déposée, le 25 avril 1862, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Tate (William), re. présenté par le sieur Ansart, à Paris, boulevard Saint-Martin , n° 35, pour perfectionnements dans la fabrication et l'application d'armures aux vaisseaux de guerre en bois, en fer, et aux batteries de terre (patente anglaise de quatorze ans, expirant le ig décembre 1875).

2194 Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée , le 14 mai 1862, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Trowbridge (William-P.), représenté par le sieur Richard, à Paris, rue Saint-Sébastien, n' ls, pour des perfectionnements apportés aux lochs et sondes (patente anglaise de Taatorze ans, expirant le 23 avril 1876).

120* Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 14 mai 1862, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Wilson (Ribey-Porter), représenté par le sieur Richard, à Paris, rue Saint-Sébastien, n° 45, pour des perfectionnements dans les machines à blanchir le linge.

221* Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 17 mai 1862, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Archibald (Charles-Dickson), représenté par le sieur Ricordeau, à Paris, boulevard de Strasbourg, n° 23, pour des perfectionnements dans les procédés, machines et appareils pour traiter l'air atmosphérique et autres fluides élastiques, dans le but de constituer une force motrice.

222* Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 17 mai 1863, au secrétariat de la préfecture du départeinent de la Seine, par le sieur Bar

XI Série.

rois (Charles-Louis), à Paris, rue de Jouy, no 18, pour l'hélioplastie et les appareils qui s'y rattachent.

223 Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 20 mai 1862 , au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Berne (André), à Paris, rne de la Mare, no 26, pour un système de cloison dite cloison antiacoustique, système Berne.

224° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 15 mai 1862, an secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par les sieurs Boi. ron (Jacques) et Courtois (Henri), représentés par le sieưr Thirion, à Paris, boule- i vard Beaumarchais, no 95, pour imitation d'application sur impressions diverses sur étoffes de tout genre employées pour coiffes de casquettes et de chapeaux.

125° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le ig mai 1862, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine , par le sieur Chabre, dit l'Éclair (Victor), à Paris, rond-point des Champs-Élysées, no ), pour perfection nements apportés aux bateaux à roues.

226° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 20 mai 1862, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine , par les sieurs Chevron (Cléo-Pierre-François) et Eichenberg (Eugène-Cujus), mécanicien, à Paris, boulevard Rochechouart, no 30 bis, pour un procédé de tissage broché et crocheté. - 227° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 15 mai 1862 , au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par les sieurs Cohen (Albert), Vaillant et compagnie, représentés par le sieur Courrouve, à Paris, rue Fey. deau, no 28, pour un procédé de production de dessins en relief et en creux sur des feuilles de caoutchouc de toutes longueurs.

228° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 16 mai 1862 , qu secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Collin (Charles-Philippe), négociant, représenté par le sieur Guion, à Paris, boulevard Saint-Martin, no 29, pour un bleu propre à la teinture ou à l'impression.

229° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 20 mai 1862 , au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par les sieurs Des. beufs (Jean), Bouchère (François-Baptiste), Vernot (Jean), Catthonnet (Jean-Baptiste) et Lévêque (Antoine), tailleurs de pierres, représentés par le sieur Le Blanc, à Paris, rue Sainte-Appoline, no 2, pour des perfectionnements dans la construction des outils à tailler les pierres.

130° Le brevet druvention de quinze ans, dont la demande a été déposée , le 16 mai 1862 , au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Gazave (Clément), à Paris, boulevard Pigale, n° 62, pour un appareil destiné à assujettir le cigare au porte-cigare.

231° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 16 mai 1862, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par les sieurs Gélis (Amédée) et Dusart (Lucien), à Paris, rue Meslay, no 47, pour un procédé de prépa

232° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 15 mai 1862 , au secrólariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Gonez (Louis), à Paris, rue du Hasard, no 1, pour un siége dit dormeuse Goner ponr le ser. vice des voyageurs en chemins de fer.

233* Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 16 mai 1862, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par les sieurs Huswalet frères et G. Dittmar, représentés par le sieur Tolhausen, à Paris, rue du Faubourg - Montınartre, 1° 17, pour une machine à vent indépendante, à action direcle.

234° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 15 mai 1862, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Hay (William-John), représenté par le sieur Ricordeau , à Paris, boulevard de Strasbourg, n° 23, pour des perfectionnements dans les moyens de préserver les navires en fer ou en bois, les caissons, digues et autres constructions, de l'action nuisible des matières animales et végétales , et dans la préparation des matières employées.

235° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a élé déposée, le 17 mai 1862, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Hiler (Selah), représenté par le sicur Perpigna, à Paris , rue du Cherche-Midi, n° 13, pour des perfectionnements apportés à la fabrication des canons de fusil et d'autres armes à feu.

336 Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée , le 17 mai 1862, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Landois (Jean-Hippolyte), représenté par le sieur Guion, à Paris, boulevard Saint-Martin, nag, pour application du mouton à la navigation.

337 Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 15 mai 1862, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur de la Pérouse (Léo), à Paris, rue Beauregard-des-Martyrs, n° 4 , pour procédé de préservation des substances animales et végétales.

238* Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 16 mai 1863, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Leceur (Emile-Adrien), représenté par le sieur Ricordean, à Paris, boulevard de Stras. bourg. n° 23, pour un métier circulaire perfectionné propre à la fabrication des bas el autres articles de bonneterie de toute nature.

239° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée , le 16 mai 1$62, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Leneatre (Éloi-Vincent-Omer), représenté par le sieur Ricordeau, à Paris, boulevard de Strasbourg, n° 23, pour un appareil de graissage continu à l'huile pour arbres de transmission et organes mécaniques.

zdo' Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 19 mai 1862, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Lévisse Frédéric-Gustave), à Paris, rue de Trévise, no 21, pour un compteur à l'usage des voitures de place et autres.

241° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 15 mai 1862, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Mau. villin (Pierre), dessinateur de broderies, représenté par le sieur Ricordeau, à Paris, boulevard de Strasbourg, n° 23, pour une brodeuse automatique.

382° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 19 mai 1862, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Mégo (Félix), représenté par le sieur Folliau, à Paris, rue du Garde-Batignolles, no 28, pour un genre de bijou.

243. Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 17 mai 1862, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Mé. rolla (Salvatore), représenté par le sieur Ricordeau, à Paris, boulevard de Strasbourg, no 23, pour un système de sûreté pour armes à feu.

244* Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 17 mai 1862, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Nicaise (Benoit), représenté par le sieur Naintré, à Paris, rue Feydeau, no 26, pour un procédé de trempe de toutes pièces en fonte, applicable notamment aux crassings.

245° Le brevet d'invention dont la demande a été déposée , le 17 mai 1862, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Parry (Georges), maitre de forges, représenté par le sienr Richard, à Paris, rue Saint-Sébastien , n° 45, pour des perfectionnements apportés à la fabrication du fer et de l'acier (patente anglaise de quatorze ans, expirant le 18 novembre 1875).

246* Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 16 mai 1863, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Pichio d Piq (Louis-Ernest), à Paris, rue Bréda, no 21, pour un appareil propre à introduire les matières antitartreuses dans les chaudières à vapeur en pleine marche.

247* Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 16 mai 1862, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Pluchart (Stanislas), représenté par le sieur Dreyfous, à Paris, rųe de Bondy, n° 32 , pour un genre de liqueur dite petit lait suisse hygiénique.

248 Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 17 mai 1962, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Salles (F.mile-Félix), parfumeur, à Paris, rue de Bercy, no 3, pour la fabrication d'un peigne dont le dos est creux et le manche en forme de tube-flacon pour contenir un liquide quelconque.

349° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 19 mai 18h2, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Sax

Adolphe), fabricant d'instruments de musique, représenté par le sicur Brade, a Paris, rue Neuve-de-Ménilmontant, no 15, pour des modifications apportées aux instruments de musique en cuivre à pistons.

330* Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée , le 18 mai 1862 , au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Seignant (Joseph-Pierre), représenté par le sieur Ansart, à Paris, boulevard SaintMartin, n° 33, pour des perfectionnements apportés aux tonneaux d'arrosement public.

251° Le brevet d'invention dont la demande a été déposée, le 15 mai 1862, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Smith (Edmond), représenté par le sieur Ansart, à Paris, boulevard Saint-Martin , n° 33, pour des perfectionnements aux compteurs à gaz fonctionnant à l'aide d'un liquide quelconque (patente anglaise de quatorze ans, expirant le 28 mars 1876). ** 252° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 16 mai 1862, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Williams (Turner), représenté par le sieur Sautter, à Paris, boulevard Montmartre, no 14 , pour perfectionnements dans les manivelles employées pour mettre en monvement les machines à coudre et autres.

253° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 20 mai 1862, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Bataille (Jules), constructeur, représenté par le sieur Ricordeau, à Paris, boulevard de Strasbourg, n° 23, pour un système de machine à vapeur à piston glissière.

254° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 20 mai 1862, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Besse (Henri-Xavier), représenté par le sieur Guion, à Paris, boulevard Saint-Martin. n° 29, pour un fourneau de cuisine à foyer mobile.

255° Le brevet d'invention dont la demande a été déposée, le 21 mai 1862 , au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Bray (William), représenté par le sieur Courrouve, à Paris, rue Feydeau , n° 28, pour une locomotive perfectionnée, particulièrement applicable aux travaux agricoles (patente anglaise de quatorze ans, expirant le 23 novembre 1875).

256° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée , le 25 mai 1862, au secrétariat de la préfecture du département de la Côte-d'Or, par les sieurs Charton-Rey, cafetier, et Himbert-Sirugue, serrurier-mécanicien, à Nuits, pour un porte-allumettes dit inflammatoire.

257° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 26 inai 1862, au secrétariat de la préfecture du département de l'Isère, par le sieur Coute (Jean-Marie), conducteur des ponts et chaussées, à Vienne, pour un système de barrage automobile applicable aux cours d'eau non navigables ni flotlables.

258° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée , le 27 mai 1862 , au secrétariat de la préfecture du département de la Meurthe, par le sieur Courcelles (Philippe), fumiste , rue Raugroff, n° 26, à Nancy, pour poêles de cheminées de toutes diniensions, sorme suédoise , système Courcelles.

259° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 20 mai 1862 , au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Delprina (Michel), représenté par le sieur Brade, à Paris, rue Neuve-de-Ménilmontant, n° 15, pour une série d'appareils propres à la fabrication de la graine des vers à soic et à leur boisement.

260° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 27 mai 1862, au secrétariat de la préfecture du département de la Côte-d'Or, par la dame Demeuzait (Denise Grandjean), tapissière, à Seurre, pour une machine à nettoyer et carder la laine et le crin.

261° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 27 mai 1862, au secrétariat de la préfect:ire du département de la Seine-Inférieure, par le sieur Dubosc (Amédé-Jules), manufacturier, route de Caen, n° 13, à Rouen, pour séchage des fils groupés avant division par enverjure dans les machines à parer..

262 Le brevet d'invention dont la demande a été déposée, le 21 mai 1862, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine , par le sieur Ellis (Thomas), représenté par le sieur Richard, à Paris, rue Saint-Sébastien, n° 45, pour des perfectionnements apportés dans la fabrication des rails (patente anglaise de quatorze ans, expirant le 29 novembre 1875).

263° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 26 mai 1862, au secrétariat de la préfecture du département de la Loire-Inférieure, par le sieur Gâche (Vincent), mécanicien , ruc de Vertais, no hg, à Nantes, pour un genre de wagons propres au transport des déblais.

264° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 20 mai

« FöregåendeFortsätt »