Sidor som bilder
PDF
ePub

io despues que cualquiera de las partes contra. 1836

haya notificado á la otra su intencion de ter lo; reservandose las partes contratantes el derecho: icer tal notification la una á la otra al fin de :

termino de doce años. Y ademas se ha con-' o que este tratado, en todo lo relativo a comercio legacion, quedara sin efecto transcurido que sea no despues de recibida dicha notificacion por uiera de las dos partes, y en todo lo relativo a y amistad, sera perpetuamente obligatorio la us poderes.

dos en el presponsablena correspada una

de

20. Si alguno o algunos de los ciudadanos de una tra parte infringiesen algunos de los articulos condos en el presente tratado, dichos ciudadanos seran 'sonalmente responsables, sin que por esto se internpa la armonia y buena correspondencia entre las,

naciones, comprometiendose cada una a no proir de modo alguno al ofensor, ó sancionar semete violacion.

. 30. Si (loque á la verdad no puede esperarse), graciadamente algunos de los articulos contenidos el presente tratado fuesen en alguna otra manera Lados ó infringidos, se estipula espresamente que guna de las dos partes contratantes ordenará ó orizará ningunos actos de represalia ni declarara la erra contra la otra, por quejas de injurias ó daños, sta que la parte que se crea ofendida, haya prentado a la otra una esposicion de aquellas injurias ó hos, verificada con pruebas y testimonios competen, exigiendo justicia y satisfaccion, y esto baya sido gado ó diferido sin razon.

4. Nada de cuanto se contiene en el presente tra. 10, se construirá sin embargo, ni obrará en contra

otros tratados publicos anteriores, y existentes con Fos Soberanos ó Estados.

El presente Tratado de Paz Amistad, Comercio, navegacion sera ratificado por el Presidente ó Viceresidente de la Republica de Venezuela, encargado

Poder Executivo con consentimiento y aprobacion
Congreso de la misma, y por el Presidente de los

- 1836 Republic of Venezuela, with the consent and apa

probation of the Congress of the same; and the ratifications shall be exchanged in the city of Caracas, within eight months, to be counted from thie date of the signature hereof, or sooner if possible.

In faith whereof, we, the plenipotentiaries of the United States of America and of the Republic of Venezuela , have signed and sealed these presents

Done in the city of Caracas, on the twentieth day of January, in the year of our Lord one thousand eight hundred and thirty six and in the sixtieth year of the Independence of the United States of America and the twenty-sixth of that of the Republic of Venezuela. John G. A. WILLIAMSON.

(L.S.) Santos MICHELENA.

L. s)

iz

.76. Actes concernant les troubles et désordres qui ont éclaté dans la ville libre de Cracovie pendant les mois de

Janvier et Février 1836. . (Oestreichischer Beobachter v. 14. Februar 1836. Gazette de Cracovie 1836. Février. Copies authentiques.)

1.1 Note des Plenipotentiaires de l' Autriche, de la Russie et de la Prusse adressée au Président et au Sénat de l'état libre de Cracovie, à la

date du 9. Février 1836. · Les résidens soussignés de S. M. l'Empereur de toutes les Russies et de S. M. le Roi de Prussey ainsi que le chargé d'affaires soussigné de S. M.W et R. A. se sont empressés de donner connaissance à leurs cours respectives de 'la communication que leur a été faite par S. Exc. M. le président du seal nat de la ville libre de Cracovie, au sujet des malheureux évènemens qui ont signalé dans cette ville les premiers jours de cette année.

stados Unidos de America, con consejo y aprobacion 1836 | Senato de los mismos; y las ratificaciones serán ingeadas en la ciudad de Carácas dentro de ocho eses contados desde este dia, ó antes si fuere posible.

En fé de lo cual, nosotros los plenipotenciarios de Republica de Venezuela y de los Estados Unidos · America, hemos firmado y sellado 'las presentes.

Dadas en la ciudad de Caracas, el dia veinte de nero, del año del Señor, mil ochocientos treinta y is, Vigesimosexto de la independencia de la Republica ; Venezuela, y sexagesimo de la de los Estados nidos de America.

Santos MCHELENA. : (L. S.)
John G. A. WILLIAMSON. (L. S.) ;

76.

Ictes concernant les troubles et désortres qui ont éclaté dans la ville libre de Cracovie pendant les mois de

Janvier et Février 1836. (Oestreichischer Beobachter ..v14. Februar 1836. azette de Cracovie 1836. Février. Capies authentiques.)

ote der Bevollmächtigten von Oestreich, Russnd und Preussen an den Präsidenten und inat des Freistaats Krakau de dato 9. Februar

i is. 1836. ini Die unterzeichneten Residenten Sr: Maj. des Kaia 's aller Reussen und Sr. Maj. des Königs von Preussen, e auch der unterzeichnete Geschäftsträger S. K. K. ostolischen Maj. haben sich beeilt, die Mittheilung · Exc. des Hrn, Präsidenten des Senats der freien adt Krakau binsichtlich des unglücklichen Ereignisses, Iches die ersten Tage des gegenwärtigen Jahres in Ter Stadt bezeichnet hat, zur Kenntniss ihrer erlauch| Höfe zu bringen.

1836 : Les trois cours d' Autriche, de Prusse et de

Russie n'ont pu apercevoir dans ces évènemens que une preuve nouvelle et incontestable d'un mal pro fondément enraciné, répandu dans l'intérieur de ce état, et qui menace non-seulement son repose sa paix, mais encore la sécurité des provinces apoi sinantes..

. Par les traités existans, destinés à protége la ville libre de Cracovie et à veiller au maintie de sa neutralité, les trois cours se sentent d'autan plus obligées de prendre les mesures exigées par le circonstances, que l'obligation de garantir leurs pro pres états d'un mal ostensible y est également al tachée. .

Par suite de ces considérations les soussignes sont chargés d'annoncer à S. Exc. M. le président et au sénat de la ville libre de Cracovie que l'astinissement morat instantané de la ville et du territoire de Cracovie au moyen de l'éloignement de réfugies polonais et d'autres individus dangereus qui sig sont malheureusement rassemblés en grand nombre, est une mesure qui a été jugée indispens sable pour anéantir les trames seditieuses ourdie contre la sûreté et le repos de la ville et du dis trict de Cracovie aussi bien que contre les provin ces, avoisinantes. ,

Les soussignés ne peuvent pas douter que la ville de Cracovie ne ise préte d'autant plus volor tiers à cette mesure que déjà à plusieurs reprise elle a elle-meme manifesté cette intention, et qui les trois cours ont préparé actuellement tous le moyens pour en lui faciliter l'exécution. . Appuyées sur l'article 9 de l'acte du congres de Vienne *) qui est en harmonie avec les articles 6 du traité du 3. Mai 1815 et de la nouvelle colla stitution de la ville libre de Cracovie, en date de

.. *) L'article mentionné de l'acte du Congrès de Vienne est

conçu de la manière suivante :

" Les cours de Russie, d'Autriche et de Prusse s'engager à respecter et à faire respecter, en tous tems , la neutra de la ville libre de Cracovie et de son territoire; aucune force armée ne pourra jamais y être introduite sous quer

que prétexte que ce soit. En revanche il est entendu. . expressement stipulé, qu'il ne pourra être accordé dans

in

[ocr errors]

Die drei Höfe von Oestreich, Preussen und Russ-1836 haben in diesem Ereignisse nur einen neuen unrleglichen Beweis des Daseyns eines tiefwurzelnden els erblicken können, welches, im Innern dieses staates verbreitet, nicht allein seine Ruhe und seiFrieden, sondern auch die Sicherheit der angränen Provinzen bedroht. in. Durch die bestehenden Tractate zum Schutze der en Stadt Krakau und zur Ueberwachung der Aufthaltung ihrer Neutralität berufen, fühlen sich die

Höfe um so mehr zur Ergreifung der Maassregeln, che der Fall erfordert, 'verpflichtet, als sich dazu eh die Verbindlichkeit gesellt, ihre eigenen Staaten offenbarem Nachtheile zu bewahren..

In Folge dieser Betrachtung sind die Unterzeichen beauftragt, Sr. Exc. dem Hrn. Präsidenten und n Senate der freien Stadt Krakau, anzuzeigen, dass e augenblickliche Reinigung der Stadt und des Geets von Krakau durch die Entfernang der polnischen üchtlinge und aller gefährlichen Individuen, welche ch unglücklicher Weise in grosser Anzahl allda veremmelt haben, die Maassregel sey, welche als unerslich erachtet worden ist, um die gegen die Sicherit und Ruhe der Stadt und des Gebiets von Krakau vohl als gegen jene der nahegelegenen Provinzen gezettelten meuterischen Anschläge zu vernichten.

Die Unterzeichneten können nicht zweifeln, dass Regierung von Krakan sich um so bereitwilliger dieser Maassregel herbeilassen werde, als sie selbst chon zu verschiedenen Malen die Absicht biezu geligt, und die drei Höfe nunmehr alle Mittel vorbeitet haben, um ihr deren Ausführung zu erleichtern.

Gestützt auf dem Sten Artikel der Wiener Congressete, welcher mit den Artikeln 6, sowohl des. Tractats om 3. Mai 1815, als der neuen Constitution der freien tadt Krakau vom 30. Mai 1833 im Einklange steht,

ville libre et sur le territoire de Cracovie, aucun asyle ou protection à des transfuges, déserteurs', ou gens poursuivis par la loi, appartenant aux pays de l'une ou de l'autre des hautes puissances susdites, et que sur la demande d'extradition, qui pourra en être faite par les autorités compétentes, de tels individus seront arrêtés et livrés sans délai, sous 'bonne escorte, à la garde qui sera chargée de les recevoir à la frontière."

« FöregåendeFortsätt »