Des peuples du Caucase et des pays au nord de la mer Noire et de la mer Caspienne: dans le dixième siècle, ou Voyage d'Abou-el-Cassim

Framsida
Firmin Didot père et fils, 1828 - 284 sidor

Från bokens innehåll

Så tycker andra - Skriv en recension

Vi kunde inte hitta några recensioner.

Utvalda sidor

Innehåll

Andra upplagor - Visa alla

Vanliga ord och fraser

Populära avsnitt

Sida xvii - DES PEUPLES DU CAUCASE et des pays au nord de la mer Noire et de la mer Caspienne, dans le Xe siècle, ou voyage d'Abou-el-Cassim.
Sida 153 - C'est l'Acacia foliis bipinnatis, déjà signalé par Buxbaum, et qui s'étend au nord jusqu'à 42° de latitude (Tableau des Provinces situées sur la côte occidentale de la mer Caspienne entre les fleuves Terek et Kour, 1798, p.
Sida 195 - Tu demandes dans ta lettre de quel peuple, de quelle tribu et de quelle famille nous sommes issus. Sache donc que nous sommes de la postérité de Japhet et que nous sommes les descendants de son fils Thogarma.
Sida 148 - garde le défilé le plus fréquenté du Caucase, celui qui est formé par l'extrémité orientale de cette chaîne et par le rivage de la mer Caspienne. Elle est assise, en partie, dans une petite plaine, au bord de cette mer; en partie, sur le penchant assez escarpé d'une montagne que la citadelle couronne. Ses murs, flanqués de tours, ont 120 pieds de haut et 9 pieds d'épaisseur.
Sida 83 - ... ne quittent. Leurs sabres sont damasquinés et de fabrique franque. Les femmes portent sur la poitrine une boîte , qui est de fer, cuivre, argent ou or, selon la fortune du mari, et d'un anneau contenu dans cette boîte pend un couteau. Elles mettent un ou plusieurs colliers d'or ou d'argent; car dès qu'un Russe possède dix mille drachmes, il donne un collier à sa femme ; lorsqu'il en a vingt mille , il lui donne deux colliers, et si sa fortune augmente , il continue de donner à sa femme...
Sida 200 - ... crédulité. > XV. Page 7 : // fallait, dit un auteur contemporain. D'OnssoN, Des peuples du Caucase, Paris, chez Firuiin Didut, 1828, page 212. Il ajoute qu'on pourrait citer, comme une preuve ultérieure de sa réalité, que les Lesghes et plusieurs autres peuplades du Caucase appellent encore aujourd'hui les juifs du nom de Ghyssr, qui est leur manière de prononcer celui de Khozar.
Sida 96 - D'Ohsson hinzugefügt werden. Bei diesem (p. 105) heisst es: „Les Russes se presenterent au detroit qui separe cette mer (de Pont) de la Meotide, passage toujours garde par une forte garnison de troupes Khazares; de lä ils deputerent vers le roi des Khazares pour lui demander la permission de traverser son territoire, d'entrer dans le Volga et de descendre ce fleuve jusqu'ä la mer Caspienne, s'engageant ä lui dünner la moitie du butin qu'ils feraient sur les cötes de cette mer. Leur proposition...
Sida 99 - ... qui sont la plupart d'une qualité supérieure, comme les châtaignes, les noisettes, les figues, dont elle fait un commerce considérable, ainsi que d'autres fruits de la terre. Elle produit d'ailleurs une grande quantité de soie , ce qui provient de ce que les mûriers y sont une propriété communale , et la soie s'exporte dans le Farss et le Rhouzistan.

Bibliografisk information